Bientôt, un comparateur public des tarifs bancaires

Le gouvernement s’invite une fois de plus dans le fonctionnement des banques dont les frais sont considérés comme des freins à la consommation. Pour baisser leurs tarifs, le ministre des Finances espère aiguiser la concurrence entre elles par l’instauration d’un nouveau comparateur gratuit et en ligne des tarifs de base. Mais le souci de transparence concerne aussi les consommateurs et le ministre entend peser sur les commissions des banques afin d’inciter les paiements par carte sur les petits montants.

Les banques comme les carburants

L’actuel ministre des Finances Michel Sapin a annoncé le 21 mai dernier son intention d’instaurer un comparateur public des tarifs bancaires afin d’accentuer la concurrence entre les banques. Il s’agirait d’« une calculette, un système de comparaison gratuit des services et des tarifs » similaire à celui mis en place pour les carburants.

Offert par les banques, ce comparateur en .gouv.fr s’en tiendra aux principaux services de base et s’accompagnera d’une « garantie de neutralité ». Il appartient dorénavant aux représentants des banques et des consommateurs de remettre en octobre une charte garantissant la transparence et la fiabilité du système.

La mobilité bancaire automatisée

Ce comparateur participe à l’arsenal du gouvernement pour encourager les consommateurs à changer de banque plus souvent. Parmi les débats suscités par la « loi Macron », le thème de la mobilité bancaire est revenu sur le tapis et un amendement en ce sens a été voté par les sénateurs début avril. Partageant cet élan, Michel Sapin exige la simplification et la gratuité de la procédure de changement de banque déclarant que « L’objectif est désormais de le faire de façon industrielle et automatisée ».

Le paiement par carte, même en dessous de 15 euros

Michel Sapin souhaite que les banques diminuent leur commission auprès des commerçants de sorte que ces derniers autorisent les paiements par carte sur les petits montants. Si le dialogue échoue, le ministre envisage de présenter une loi. Quel sens du dialogue dans cette République !

 

D'autre actualités sur cette banque

Le mobile banking progresse en France

Suite à la récente publication de la cinquième étude Deloitte portant sur les « Relations Banques et Clients », il ressort un engouement des Français de plus en plus important dans l’utilisation de leur mobile pour garder le lien avec leur banque. Si l’Internet fixe obtient une place de choix pour…


Livret épargne orange: 4.8% + 30 euros offerts

ING Direct réplique à la futur hausse du livret A en offrant aux épargnants de très bonnes conditions sur le livret épargne orange. Le taux du livret orange sera de 4.8% pendant trois mois jusqu’à 100 000 euros de dépôt avec en plus une prime de 30 euros à condition…