Fortuneo investit la carte du Tendre

« J’aime ma banque » est de retour sur les ondes et les écrans. Il n’a échappé à personne que dans ses nouvelles scènes publicitaires, Fortuneo majore non pas le taux mais le ton équivoque de son discours. Une romance décalée pour illustrer une relation client indéfectible.

Son client est un sentimental

Le registre sentimental caractérise depuis 2012 les apparitions publicitaires de Fortuneo. Son slogan « J’aime ma banque » est entré dans toutes les têtes et sa nouvelle séquence sur les écrans depuis le 18 mars appuie plus fortement sur l’ambivalence des propos.

Le locuteur incarne le client type de Fortuneo, un homme plutôt soigné, frisant la quarantaine et issue de CSP +. Sobrement, « son client » évoque la construction de sa relation non pas avec sa maîtresse, mais avec sa banque. Ce sont les mots même de la complicité amoureuse qui sont attribués à Fortuneo, un détournement de sens que les amateurs du pays de Tendre apprécieront.

Restaurer la confiance, une priorité stratégique assignée à un spot publicitaire

Alors que le secteur bancaire souffre du manque de confiance des clients, Fortuneo fait le choix de galvaniser la relation client. Conçu par l’agence J., du groupe JWT, le clip publicitaire utilise l’expression amoureuse à la fois  pour déclencher l’humour par le décalage de la situation et figurer la pleine satisfaction des clients de Fortuneo. C’est décidément une tradition française où messages sérieux et comédies font bon ménage.

D'autre actualités sur cette banque

Fortuneo s’invite sur votre mobile

Fortuneo a mis en service un site Internet gratuit et sécurisé, adapté aux téléphones mobiles nouvelle génération, dotés d’une connexion web. Chaque client pourra ainsi réaliser ses opérations boursières (situation intraday, passage et carnet d’ordres…), accéder aux marchés (valeur du cours en temps réel…), gérer son compte courant et consulter…


Fortuneo augmente sa sécurité

La banque en ligne Fortuneo a annoncé qu’elle allait faire évoluer la sécurité de son système d’authentification. La Banque de France a en effet exigé que la sécurité des opérations sensibles réalisées sur Internet soit accrue. Ainsi, chaque client devra valider l’opération qu’il vient d’effectuer en renseignant un code de sécurité…