Le LCL s’engage en faveur de l’intégration des personnes handicapées

Le LCL est engagée en faveur du handicap. Pour preuves, l’entreprise intègre au mieux, en son sein, les personnes handicapées. Elle mène de multiples actions pour favoriser leur insertion dans le milieu professionnel.

Parce que  « les compétences n’ont pas de handicap », le LCL fournit un réel effort dans son recrutement. De plus, elle s’engage à rendre ses locaux accessibles aux salariés handicapés.

Tout est fait pour améliorer leurs conditions de travail. Pour cela, les aménagement et les aides techniques et humaines nécessaires sont mis en place.

Les collaborateurs du LCL ; les managers en particuliers ;  sont par ailleurs invités à prendre part à l’organisation de campagnes de sensibilisation.

Ils doivent également développer des relations avec d’autres entreprises de ce milieu protégé et  élaborer des projets innovants visant à simplifier la tâche des salariés handicapés notamment en rendant accessible les technologies de l’information et de la communication.

C’est tout un groupe qui est engagé dans l’intégration des personnes handicapées dans le monde du travail.

En effet, la  DRH du Crédit Agricole a lancé une Mission Centrale Intégration des Personnes Handicapées pour soutenir le recrutement des personnes handicapées dans l’ensemble des filiales du groupe dont fait partie le LCL.

En 2010, l’objectif était de recruter 115 personnes handicapées

Par ailleurs, le LCL est l’un des membres de l’association Handiformabanques créée en 2007. L’association favorise l’insertion par la formation. Pour cela, elle est associée à de grandes institutions comme  le Centre de Formation de la Profession Bancaire et l’Association nationale pour la Formation Professionnelle des Adultes.

Handiformabanques mène depuis sa création des opérations régulières dans des grandes villes comme Paris, Marseille, Lyon, Toulouse, Nice, Montpellier, Bordeaux, Lille, Tours et Nancy.

Les actions en faveur du handicap menées par le LCL sont donc nombreuses et surtout efficaces.

Myriam Lespagnol, chargée du recrutement des personnes handicapées se félicite d’ailleurs  de toutes les démarches menées par son entreprise.

Des témoignages  laissés sur la plate-forme internet du  LCL montrent également la réussite de telles actions.

Ainsi, Ursule Kamaha, déficiente visuelle, devenue conseillère clientèle particuliers constate qu’« aujourd’hui, les technologies peuvent compenser bien des déficiences ». Elle se rend également compte de l’importance de bénéficier d’un parcours solide et de « ne pas compter sur le statut de travailleur handicapé ». Pour elle, il ne s’agit pas d’un « passe droit » au contraire « il faut développer des compétences et des appétences pour un métier » car la motivation reste, d’après elle, la clé de tout.

Tojo Rajohnson, également conseiller clientèle particuliers, apprécie le fait que grâce aux moyens mis en œuvre, son handicap « n’a jamais été un obstacle, ni auprès de la clientèle, ni avec les collègues de travail ».

Il dit n’avoir eu « aucune difficulté de la phase recrutement jusqu’à l’intégration en agence ».

En effet, des aménagements spécifiques pour qu’il puisse avoir accès à son bureau en fauteuil roulant ont été réalisés.

D'autre actualités sur cette banque

Le service Simplicio de LCL

D’une façon générale, changer de banque reste une tâche assez particulière voire même difficile à réaliser de la part des clients. Partant de ce fait, les établissements bancaires ne cessent de mettre en place des services spécialisés et proposent même de les remplacer dans cette tâche assez difficile pour eux.