Premier bilan pour les banques en ligne

Apparues il y a seulement quelques d’années, dans le sillage des établissements bancaires à distance, les banques en ligne n’ont pas tardé à trouver leur public, celles-ci représentant, aujourd’hui, environ 2 % du marché bancaire français, grâce notamment aux 2 millions de comptes bancaires ouverts auprès de leurs services.

Tirant une grande partie de leur succès des tarifs particulièrement attractifs qu’elles proposent, les banques en ligne disposent d’un atout considérable face à leurs concurrentes traditionnelles, dans la mesure où celles-ci ne se trouvent pas dans l’obligation de disposer d’un réseau d’agences locales pour accueillir leur clientèle, leur plate-forme Internet permettant, en effet, de réaliser l’ensemble des opérations nécessaires à la gestion des produits financiers vendus, offrant ainsi l’opportunité, à ces enseignes, de réaliser d’importantes économies, qu’il est alors possible de répercuter sur le coût des prestations proposées.

Toutefois, malgré les nombreux avantages présentés par les établissements bancaires en ligne, il convient de constater que ceux-ci restent, encore aujourd’hui, perçus comme de simples compléments aux services d’une banque plus traditionnelle, conduisant ainsi certains acteurs du secteur à en prendre leur parti, à l’image d’Inès Mercereau, présidente de Boursorama, qui indique que « notre objectif est d’être la première des deuxièmes banques de nos clients », conduisant ainsi ces nouvelles enseignes vers l’élaboration de solutions toujours plus attractives.

Bien qu’apparues récemment, les banques en ligne apparaissent d’ores et déjà comme un facteur d’évolution du secteur bancaire, amenant notamment l’ensemble des établissements traditionnels à mettre en place de nouveaux outils de gestion par Internet, afin que chacun puisse bénéficier de moyens toujours plus efficaces.

D'autre actualités sur cette banque

Les banques à la conquête d’une clientèle jeune

Compte tenu du fait que 98 % des Français détiennent déjà un compte bancaire, et que plus de 95 % d’entre eux restent fidèles à leur enseigne, les banques doivent, aujourd’hui, faire face à un manque cruel de nouveaux clients. C’est donc, dans ce contexte difficile, que les moins de…


Hausse du Livret A et des autres livrets réglementés

Depuis aujourd’hui, le taux du Livret A augmente et passe à 1,75% , et celui du Livret d’épargne populaire à 2,25%.  Parue au Journal officiel du 24 juillet 2010,  sur avis du ministère de l’Economie et des Finances, la grille des taux d’intérêts des livrets d’épargne annonce les mêmes taux…