Sur Internet, les fraudes des cartes de paiement ont augmenté depuis 2009

Selon l’enquête de l’Observatoire de la sécurité des cartes de paiement, rendue publique mardi 13 juillet, les fraudes dues à l’utilisation des cartes de crédit sur Internet sont en hausses depuis 2009, en France.

« Le taux de fraude s’établit pour l’année 2009 à 0,072% des transactions, ce qui représente un montant de 342 millions d’euros« , a précisé Christian Noyer, président de la Banque de France et de l’Observatoire. Ce montant est en légère hausse depuis 2008 avec un taux de fraude de 0,069% et de 320 millions d’euros.

En 2009, on compte environ 8 milliards de paiements par cartes, avec 90 millions d’utilisateurs sur le marché. Avec un taux de 0,263% en 2009, qui représente un montant de 82 millions d’euros, contre 67 millions d’euros en 2008, la fraude des cartes de paiements est la plus importante sur internet. Pour remédier à ce problème, l’Observatoire conseille aux sites en lignes de renforcer leurs dispositifs de sécurité. Proposés par les banques et les commerçants à leurs clients, ces mesures de prévention devraient garantir l’utilisation des cartes de paiement lors des achats sur le Net. Même si les achats sur internet comptent seulement 7% des opérations commerciales en France, ils représentent à eux seuls 57% du total des fraudes enregistrées.

Le système est simple : le client reçoit un code personnel via un lecteur de carte bancaire ou via l’envoi d’un SMS de la banque. Les utilisateurs des cartes de paiement sont favorables à l’adoption de ce dispositif, surtout pour les sites étrangers, qui ont un taux de fraude plus important. Toutefois, M.Noyer précise que lors de fraudes, les détenteurs d’une carte sont, dans la plupart des cas, exonérés des frais, « seulement, lorsqu’ils ont perdu la carte avec le code d’accès« .

D'autre actualités sur cette banque

Monabanq:nouvelle application Android « Mon Argent, Epargne, Crédit »

La banque en ligne Monabanq dévoile le lancement d’une nouvelle application technologique pour les utilisateurs de l’Iphone. Cette application appelée « Mon Argent, Epargne, Crédit » regroupe les trois applications lancées précedemment.Selon Guillaume Gozlan, le directeur du développement de Monabanq.


Un personnel de banque de plus en plus à cran

Après les profits considérables des banques bénéficiant du soutien financier de l’Etat pendant la crise et les bonus des traders, une étude de l’ AFB montre que les employés de banques sont de plus en plus victimes de violences verbales ou physiques.